It’s more fun in (PHILIPPINES)

JuiceNotre lubie : voyager entre amis, de montagnes en rizières en plages et îles désertes afin de pouvoir dire « I was a backpacker in Philippines ». Objectif : on est là pour s’amuser.

Notre solution : les Philippines en 16 jours – 2000 euros – 5 étapes

Rizières à perte de vue, petits villages authentiques, jeepneys barriolés, plages idylliques, nous voilà aux Philippines !

Il est une qualité fondamentale que l’on peut attribuer aux Philippins du nord au sud : leur gentillesse. Vous la découvrirez au grè de votre parcours (jeepneys, guesthouses, restaurants, transports etc.) et serez habités par la joie de vivre omniprésente.

Bon à savoir :

x Il y a le wifi dans la plupart des guesthouses et restaurants et même dans les bus

x Bien vous couvrir dans les montagnes et avoir de bonnes chaussures de marche qui ne glissent pas

x Pensez à emporter de l’anti-moustiques et des boules quies

x Bien intégrer les différents temps de parcours en transports en commun dans votre planning car les voyages sont longs

x Prévoir de l’argent liquide car il n’y pas de distributeur partout. ATTENTION : souvent il est impossible de tirer plus de 10 000 pesos (environ 200 euros/jour) au distributeur. Ce blocage ne dépend pas forcément que de votre banque mais de votre carte (Mastercard, Visa etc.)

x Prévoir du papier, il n’y en que très rarement dans les toilettes mais il faudra le jeter dans la poubelle

x Prévoir lampe torche, draps et serviette si vous vous baladez dans des lieux moins touristiques

@girls, pensez à prendre vos dispositions #cadeaudedameNature

Manille

Capitale des Philippines, c’est dans cette ville que la majorité des vols atterrissent. Notre objectif était de rejoindre rapidement les rizières. Arrêt très court à Manille mais passage par le Lakbayan hôtel afin de prendre une douche après le long voyage en avion et s’y reposer un peu (700 pesos pour l’après-midi). Bien que réputé populaire et presque « dangereux », le quartier de Sampaloc nous a paru agréable. Le dimanche, un grand marché s’étend dans les rues, au coeur du quartier. L’occasion d’acheter nos billets de bus pour Banaue, point de départ de notre escapade pour les rizières. Il existe plusieurs compagnies de bus pour ce voyage. Achetez au plus vite vos billets, il peut arriver que tout soit très vite complet.

Quelques adresses à Manille dans le quartier de Makati (quartier pratique car il est proche de l’aéroport, plutôt chic et agréable)…

Je dors 
x Guest House Melting : chambre plutôt décevante mais parties communes très agréables, parfait pour une courte nuit
x Durban : chambre propre mais sans fenêtre en ce qui nous concerne, mais idéal pour une nuit
x City Garden Hôtel : pour une nuit de folie dans un hôtel avec piscine et bar en rooftopIMG_1793

Je dîne 
x Sala dans le Mall Greenbelt 3, centre commercial à ciel ouvert très chic et sécurisé
x El Chupacabra, restaurant aux notes mexicaines

Banaue

22h00 : départ pour 8 heures de bus en direction de Banaue. Wifi dans le bus mais climatisation à fond, attention aux angines !!! Prévoir de quoi se couvrir ABSOLUMENT…

6h00 : arrivée à Banaue. Nous trouvons rapidement un jeepney pour nous emmener vers Batad (de nombreux chauffeurs attendent le badaud), village perché au milieu des rizières. L’idéal est de rencontrer des gens dans le bus ayant le même objectif afin de partager le jeepney. Nous découvrons que peu de gens dorment à Batad mais n’y vont que pour la journée. Pour accéder à Batad, une marche de 1h30 est forcément nécessaire. En effet, le jeepney ne dépose qu’en haut d’une route, au niveau du dit « saddle », à vous de descendre vers Batad. Ce que nous ignorions, c’est qu’il était possible de laisser la majorité de ses affaires à Banaue pour marcher léger ! Il est possible aussi de trouver un guide à Banaue qui vous proposera des treks « clé en main », incluant la randonnée, une nuit à Batad et un lieu sécurisé où laisser les affaires dont vous n’aurez pas besoin.

Les Philippins ne préviennent pas vraiment mais les marches sont plutôt difficiles et je pense, pas forcément à la portée de tout le monde…

Batad

philippinas Batad

Après une marche un peu sportive mais « en descente », nous sommes émerveillées par les magnifiques paysages qui nous font face. Aucune chance de se perdre, il n’y a qu’un seul chemin assez fréquenté qui mène au village.

Nous dormons chez Rita. Vue imprenable sur les rizières, accueil chaleureux du propriétaire, chambre spartiate mais très propre.

Guesthouse pour 3 avec un dîner et 2 petit-déjeuners : 2 545 pesos

Rita's view

Je marche, je marche, je marche

Visite avec le guide : 700 pesos pour 3

Petit-déjeuner frugal, puis nous partons pour un trek avec notre guide Vincent, recommandé par notre guesthouse. Balade de 2h à travers les rizières offrant un panorama splendide.

A voir aussi : la cascade et s’y baigner et/ou les villages voisins

Village de Campulo
Notre balade improvisée s’est transformée en une longue randonnée de 6h incluant chemins très escarpés et escalade des rizières. Mauvaise forme physique s’abstenir et surtout bien penser à s’équiper. Cependant le village est très authentique. Cette promenade au milieu de la forêt et des rizières vaut l’effort qu’il représente.

Balade rizière batad

Retour avant la nuit à la guesthouse. Pas d’électricité ce soir-là, l’occasion d’une bonne douche froide mais d’un très sympathique dîner, préparé par cette très bonne cuisinière qu’est la fille de Rita, à la bougie. Nous recommandons les chiapatis, la soupe de noodles et l’omelette. En revanche, on oublie les jus en canette.

Retour vers Banaue. Cette fois en côte. Sachez qu’il est possible de rémunérer quelqu’un pour porter votre sac (environ 200 pesos), s’il est trop lourd. Un jeepney était au Saddle et nous a ramené à Banaue (150 pesos/personne). Conseil pour les téméraires : le voyage sur le toit offre une vue imprenable.

Sagada

De Banaue nous avons pris un jeepney vers Bontoc (200 pesos/personne), et de Bontoc un second jeepney vers Sagada (70 pesos).

Notre première impression est celle d’une ville assez grande, très sympathique et chaleureuse. Nous découvrirons au fil du temps que c’est la ville de la Marie Jeanne. Sagada's family

Nous suivons nos guides et prenons une chambre au Sagada Homestay, que je recommande vivement, offrant une vue sur le village et la vallée.

Pour une soirée typique et entraînante, renseignez-vous sur la programmation du Rock Café. Nous avons eu la chance de voir et même de participer à un concert dans ce bar un peu excentré. Ambiance peace and roots assurée…C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres backpackers pour une soirée super festive.

Pour le petit déj, nous avons choisi la Yoghurt House où l’idée est de se régaler de délicieux pancakes.

IMG_5311.JPG

Passage à l’office du tourisme pour trouver un guide et en avant pour une nouvelle journée de marche dans l’Echo Valley. Nous avons Dan pour nous emmener, un super guide … et même le meilleur !

A voir : les cercueils dans les falaises et les grottes. Warning pour ces dernières : plusieurs tours sont possibles. Celui que notre guide a choisi était de 3h vs un tour beaucoup plus court et facile d’environ 1h. A nouveau, activité nécessitant une bonne forme physique et de bonnes chaussures car il y a pas mal d’escalade et ce, sans matériel évidemment. N’oubliez pas votre lampe frontale sauf pour vous les claustrophobes, vous n’apprécierez clairement pas de ramper dans des tunnels de roche. Préférez le petit tour qui n’a rien d’angoissant mais est malheureusement très touristique.

Rando Echo Valley : 600 pesos

Grottes : 800 pesos

Nous trouvant à Sagada un soir de 31 janvier, nous avons participé au folklore du village en partageant le buffet offert par l’hôtel puis en nous réunissant avec tout le village autour d’un immense feu de joie, où danse et musique traditionnelle rythmaient la soirée. Un nouvel inoubliable.

Direction Manille pour rejoindre l’île de Palawan : possibilité de réserver un van privé ou de prendre un bus jusqu’à Baguio, puis de là, à nouveau prendre un bus pour Manille.

Aller à Palawan, la ruée ver le sable et la mer

Comment ? En avion !!!
Plusieurs possibilités s’offrent à nous :

Un avion direct vers El Nido mais réservé pour les nantis ou les pressés de voir l’archipel des Bacuits. Le vol vaut son pesant de noix de coco puisqu’il coûte très cher (environ 100 euros pour un allé) avec la très chic compagnie ITI qui vous accueille en chansons (pour réserver, écrire à : flights@elnidoboutiqueandartcafe.com ou sur le site : http://air-swift.com).

D’autres compagnies atterrissent à Puerto Princesa telles que Cebu Pacific par exemple, pour un prix beaucoup plus raisonnable (entre 30 et 60 euros le vol).

De notre côté, nous avons testé Cebu Pacific à l’allée. Une fois arrivés à Puerto Princesa, une multitude de chauffeurs nous proposent leurs services. Pratique quand votre arrivée ne coïncide pas avec celle d’un bus.

Port Barton

Notre nouvelle lubie était le charmant village de Port Barton… Après 3h de route, 30 minutes de piste nous découvrons un véritable havre de paix au bord de la mer.

IMG_8918

Petit et charmant, le village s’articule le long de la mer et préserve encore un côté authentique. Optez pour un bungalow avec sea view au Deep Gold ou au Summer Homes❤ (notre choix, les chambres sont simples mais très correctes, à partir de 900 pesos) et pour la mer, c’est tout droit …

12992282_10154150920922059_1084726438_n

Pas toujours facile de trouver où se loger en arrivant la fleur au fusil. Et si on campait sur une île déserte ? Une solution qui s’avère finalement so romantic en couple, histoire de faire briller l’amour sous les étoiles… Et entre amis c’est se faire un remake de « La Plage » pour une nuit ! Demandez à un hôtel ou à un philippin sur la plage (oui oui ça se passe comme ça là-bas). La journée d’island hopping + la nuit avec tente, déjeuner et dîner vous reviennent à environ 1500 pesos.

12992870_10154150922827059_1996390385_n

Que faire à Port Barton ?
Un island hopping en banca (environ 700 pesos) ! ABSO-LU-MENT ! Demandez à votre hôtel ou levez-vous de bonne heure pour trouver sur la plage un équipage. Le concept ? Aller d’île en île, parfois s’y promener, ou bien chiller, déjeuner (compris dans le prix), bronzer, snorkeling (uer) …

On a aussi tout simplement profité de la plage de Port Barton à buller avec un Mango juice ou une San Miguel !


Le soir venu, une bonne odeur de pizza nous a guidé tout droit vers un restaurant dont on ne connait pas le nom mais dont on se souvient… pour le goût des pizzas et aussi pour leur taille ! Un délice… NB : pizzas végétariennes

Un peu lourds mais sensibles aux démons de minuit qui nous appellent, nous nous rendons à l’El Dorado ! Tout au bout, du bout de la plage… Le rhum coule à flot et la musique vous entraîne jusqu’à tard dans la nuit avant un retour éclairé par la lune et ses copines les étoiles.IMG_8945lunch on paradise DSMNOWIMG_8946IMG_8935

El Nido 

Après beaucoup de calme et de sérénité, El Nido réveille le fêtard qui sommeillait en nous, celui qui ouiiiiiiiii pourtant se demandait si son prochain voyage ne serait pas dans un ashram. El Nido réveille aussi les Robinson que nous étions et qui trouvaient ça cool et sain de ne manger que du poisson et du riz finalement.
Assez étendu, la ville d’El Nido offre tout ce dont on peut rêver : beaux hôtels, petites pensions, îles vierges, restaurants locaux, français, japonais, italiens, espagnoles… , bars, musique, fiesta et shopping !

Que faire à El Nido ?

L’activité principale a été de chiller à la plage de Las Cabanas ou de faire des Island hopping.

Tiens bon la barre et tiens bon le vent
Un nouvel island hopping qui sera bien différent de celui de Port Barton. L’incroyable archipel des Bacuits offre des paysages à couper le souffle, des plages vierges aux pieds de falaises noires et une eau turquoise. Plusieurs circuits sont possibles. L’inconvénient de l’island hopping est cette fâcheuse impression d’être un gros touriste qui ne peut pas apprécier à sa juste valeur tout la beauté qui l’entoure à cause de tous les autres bateaux qui sont devant et derrière le nôtre. Pour remédier à ce problème, nous avons choisi de dire directement au conducteur de la banca de préférer accoster sur les îles au moment où aucune autre banca n’y avait jeté l’ancre. Pour big et small lagoon ne rêvez pas, impossible d’être seul.

Deuxième option, réserver un speed boat au Bazaar pour la journée. Plus  onéreux, certes, mais il vous permet surtout d’aller plus loin…

Sous l’océan
Quelle meilleure occasion de faire son baptême de plongé ? Allez à la rencontre de nos amis les raies, tortues et poissons par milliers  le temps d’une journée (déjeuner inclus). Deux avantages indéniables : le prix, super compétitif (avec de très bonnes prestations) et les fonds autrement plus paradisiaques que le carrelage d’une piscine municipale. Pour la « toute première fois toutoute première fois » cela restera une expérience inoubliable et pour les habitués, El Nido reste un spot incontournable.

+ Pour ceux qui voudraient nager avec les gentils requins baleines, vous devez vous rendre des les Visayas, à Oslob, à 2-3 heures au sud de Cebu.

Sur l’océan
Une journée de plus, une activité de plus. Pourquoi ne pas louer un kayak (vers le Cadlao) ou un catamaran (sur la plage de Corong Corong) et accoster sur les plages proches d’El Nido dont la très belle Seven Commandos❤ ou encore visiter le fameux Cadlao lagoon.

seven commandoEL nidoBacuitGouter el nidoCadlao plage.jpg

Je prends un bon Petit dèj
x Face à la mer, l’hôtel Cadlao propose un breakfast copieux et délicieux.

J’apérote
x Face au soleil couchant : sur la plage de Las Cabanas avec un Mango shake, avec des tapas au Republica ou avec un bon cocktail au Happiness. 

x Les pieds dans le sable mais au son de l’électro : au coeur d’El Nido nous avons découvert the Bazaar et y sommes restés toute la soirée. Apéro méditerranéen, cocktails de folie, pétanque, ping pong, shopping… Notre coup de coeur❤ le Lolo Banana’s bar et ses planches, frozen margaritas, pizzas sticks…Lolo Banana's bar

Je dîne
x De la cuisine méditerranéenne à La Plage dans un cadre idyllique❤

x Une bonne bouffe française à L’Assiette.

x Les pieds dans le sable au Makulay.

Je clubbe
x « You go to Pukka ? ». La fiesta Filipina, la vraie, avec du Dancehall, du Sean Paul, du Justin Bieber remixé

x Tout nouveau tout beau, le Sava accueille une clientèle uniquement européenne qui se trémousse sur de l’électro branchouille. Ca change du Pukka.

x Il y a également des fluo party tous les jeudi oraganisées par la Ookup Prod

Je dors 
L’hôtellerie est très chère aux Philippines. C’est quasiment le double du prix de Bali, mais que peut-on y faire, c’est le jeu ma pauvre Lucette…

x Le bon compromis, le Golden Monkey (c’est mieux de louer une moto si vous dormez de ce côté du village car les Tricycle ne peuvent pas y accéder).

x Avec piscine, au Mahogany près de la plage, ou sur les hauteurs à l’Overlooking.

x La coconut on the Bacuit <3 On a déjà passé un voyage de folie mais ce qui le rendra encore plus inoubliable a été de passe quelques nuits à la belle étoile. Deux options s’offrent à vous :

xx Sur un bateau avec la Palawan secret cruise. Le bateau est accosté au large de snake island et l’équipage vous emmènera en banca faire des island hopping.

xx Sur le sable chaud avec Tao Philippines. Une aventure d’île en île sur plusieurs jours. L’équipe vous chouchoute : dîner autour du feu, campement sur les plages désertes, esprit eco-responsable, rencontre avec des familles de pêcheurs…Un vrai moment hors du temps.palawan Secret cruise

Roadtrip vers le nord authentique

Nous avons fait une virée d’une journée dans le nord de l’île : villages de pêcheurs, rizières, cascades… Le meilleur moyen de s’y rendre est de louer des motos mais vous pourrez toujours vous y faire emmener en tuk-tuk.

x La cascade sur la route de Nacpan. Une balade d’1 heure sympathique mais pas incroyable.

x La fameuse plage de Nacpan. Réputée pour surfer, elle est l’une des plages les plus belle et sauvage. Profitez-en pour déjeuner un bon poisson grillé dans une paillote.

x Duli beach. La petite soeur de Nacpan, encore plus au nord et encore plus sauvage (l’unique bar est ravitaillé par des boeufs). Vous pourrez également y déjeuner et même dormir dans l’un des 3 bungalows construits par un couple de hollandais qui protège également les nids des tortues de mer qui viennent pondre au pied des transats.

x Pour surfer. Duli beach et Nacpan beach et à El Nido en face du Cadlao hotel

Village palawanNacpan cascadeCarabao nacpan Nacpanfisherman nacpan beach

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s