(JAPON) essentiel et alternatif

Tokyo c’est pour Adrien (le pote de Céline, pote de ma pote Laure), son voyage préféré depuis des lustres, et pour Noémie, c’est devenu sa ville d’adoption.

Les 3 spots principaux : Tokyo (5 nuits), Kyoto (4 nuits) et le coup de coeur d’Adrien, Naoshima (3 nuits)

Dormir coûte cher au Japon

1. Le top du top ce sont les fameux Ryokan, hôtels typiques Japonais qui vous coûteront environ 15,000 JPY par personne (plus de 100€). En revanche, la demi-pension est incluse, dont un repas traditionnel le soir tel que le Kaiseki.

2. Sinon, le bon plan pas cher ce sont les Minshuku, les guest house Japonaise, qui sont donc souvent plus rustiques (toilettes communes, etc.).

3. Pour une chambre d’hôtel classique, il faut compter minimum 7,500 JPY/nuit/personne.

Investissez dans un Japan Rail Pass

Si vous comptez prendre plus de 3 fois le Shinkansen (TGV), achetez le Japan Rail Pass, qui vous permet d’avoir un accès illimité, durant 1 (210€) ou 2 semaines, à toutes les JR lines, les shinkansen, la JR Yamanote Line qui est la ligne de métro la plus utilisée pour visiter Tokyo, et le Narita Express qui relie Tokyo à l’aéroport.

Tokyo

IMG_3427La ville, par définition.

Je fais, je vais

A Akihabara, c’est la ville électronique mais aussi le temple des cafés maid, où les serveuses sont déguisées en Sailor Moon « par le pouvoir du prisme lunaire ! »

Les quartiers classiques, Roppongi, Ueno, Asakusa et Shibuya. Noémie vous conseille d’aller faire un tour dans le centre commercial “109” , pour voir à quoi ressemble le shopping à la japonaise.

Daikaniyama est le quartier branchouille, mémorable pour ses rues piétonnes, très agréables le week-end quand il fait beau.

Le Parc de Meiji Jingu au-dessus d’Omotesando Dori : le dimanche, c’est un défilé de coupes banane, Cadillac rose et perfecto en cuir,  vous l’aurez compris, les fans de rocks des années 60 viennent y faire leur show.

Si vous avez du temps ou que vous voulez découvrir un quartier plus calme et vraiment chouette optez pour Yanaka ou Nakameguro pour ses petits cafés et restos.

Fans de musique ? Ce sera Shimokitazawa (Shimokita pour les intimes) à 2 stations de Shibuya.

J’aime les Sumo

Si vous avez la chance d’être à Tokyo pendant un tournoi (3 par an, pendant 2 semaines) je vous conseille vivement d’y aller. Pas d’inquiétude, les règles sont très simples, et l’ambiance vite très chaude.

Pour réserver vos places c’est par ici, sinon vous pouvez aussi aller sur place au début du tournoi.

celine-dion-asasekiryu-kimenryu-yokozuna_20080311cio010

A faire absolument : visiter une écurie de sumo.

L’entraînement commence à 6h30.
Rendez-vous à celle où s’entraîne Asashoryu (ex champion ou Yokozuna Mongole) ici à gauche, avec notre chère Céline❤

Je mange

Tout est bon à Tokyo, il ne faut donc pas hésiter à se laisser tenter. A tester absolument : ramen, sushi, tonkatsu, udon/soba, tempura et teppaniyaki.

1. Dans le restaurant préféré de Noémie, Kan, dans Izakaya, non loin de Nakameguro. Très japonais, très bon. Les moins : compliqué d’accès et seulement en japonais…Demandez la suggestion du chef, un Omakase.
Meguro-ku, Higashiyama 2-chome, 1-1, 03 37 92 52 82

2. Dans une ambiance romantique à Higashi Yama, décoration léchée et n’hésitez pas à vous rendre au sous-sol, boire un whisky. 03 57 20 13 00

3. Au Fraponais au gamin de Tokio. Le chef Japonais a fait ses armes en France et propose une cuisine Fraponaise.
Minato ku, Shirokane, 5−5−10, 03 34 44 49 91

Les meilleurs Yakitori au Kushiwakamaru, ambiance très locale, hyper sympa, pas besoin de booker
Kami-Meguro, Meguro-ku, 03 3715 9292

Les meilleurs sushi, chez Higashi Yama, dans l’une des échoppes de Tsukiji, le fish market. Si vous souhaitez tester le Kaitenzushi (bar à sushi tournant), direction Sushi Zanmai (c’est une chapine donc il y en a dans différents quartiers). Attention évitez absolument le sushi qui est sur Omotesando-Dori, c’est paraît-il l’unique mauvais restaurant de sushis du Japon  qui se situe est en plein coeur du quartier touristique.

Les meilleures Soba, pâtes traditionnelles au sarrasin chez Kurosawa . Le propriétaire n’est autre que le fils de Kurozawa, fameux réalisateur Japonais.
Vous avez aimé ? Tentez également ses Teppanyaki, dans son second restaurant situé dans une ancienne maison Japonnaise, le décor dépaysant.

Les meilleurs Tonkatsu, au 4ème étage du centre commercial le Coredo à la sortie du métro Nihonbashi.

Du Kobe Beef en Teppanyaki, Noémie vous recommande de déjeuner (le dîner est beaucoup plus cher) au Ukai-Tei, a Ginza ou a Omotesando. Une etoile au Michelin.

Le Best Burger Ever chez Burger Mania dans les quartiers d’Hiro, Ebisu et Shirokane.

Design et vraiment bon (mais un peu cher dans les 8,000 Yen/pers) Higashiyama vaut vraiment le coup si vous souhaitez vous faire plaisir.

Français, cocorico, à La Pitchouli de Loulou, dans le quartier d’Ebisu. Marre du Jap, tentez la cuisine du sud-ouest goûteuse et délicieuse. En plus, c’est ouvert jusqu’à 3h du matin.

Chez le Ninjas au Akasaka 

Dans Kill Bill au Gonpachi à Nishiazabu. Très connu des touristes ce restaurant est à la fois sympa et bon. La rumeur veut que la pièce principale ait inspiré la scène finale de Kill Bill vol 1.

Je bois un coup

1. En m’ambiançant après le dîner au Martha Bar ou au Bar Track : 2 bars plutôt lounge avec de vrais amplis à ampoules. Parfait pour déguster un yamazaki.

2. Dans une bibliothèque au These Library Bar, (Nishi Azabu) de l’autre côté du carrefour du Gompachi.

3. En dansant au Enjoy House. Claquez la bise au propriétaire complètement loufoque.

x Dans l’un des 200 mini-bars de 4-6 places, à Golden Gai dans le quartier de Shinjuku. Expérience dépaysante assurée même si les gaijins (étrangers) ne sont pas toujours les bienvnues. Testez La Jetée (qui tire son nom d’un film culte de Chris Marker). Tenu par une Japonais cinéphile qui parle extrêmement bien Français. Il paraîtrait que Quentin Tarantino y a ces petites habitudes.

x Dans Lost in translation au bar du Park Hyatt dans le quartier de Shinjuku (bon brunch cher également)

x En prison au Lock Up dans le quartier de Shibuya. Les breuvages sont servis dans des beschers et des tubes à essai.

Je dors

A Tokyo les Minshuku sont souvent près de Ueno, au nord-est de la ville et donc loin des quartiers sympas. Je dors au Park Hotel Tokyo ou au Cerulean Tower dans le quartier de Shibuya.

Daytrip au départ de Tokyo

Top 3 : Hakkone, Nikko et Kamakura . Hakkone vaut vraiment le coup, surtout pour tenter un petit Onsen (bain tout nu dans des sources d’eaux naturelles)

Concernant l’ascension du Mont Fuji qui se trouve non loin de Tokyo et qui est l’équivalent de notre Tour Eiffel , monde, nuages et chaleur laissent souvent un mauvais souvenir.

Adrien nous conseille donc une alternative : Naoshima.

Naoshima❤

Petite île atypique de pêcheur, sur laquelle un magnat y a installé le plus grand centre d’art contemporain d’Asie réalisé par Tadao Ando. Il n’a pourtant pas dénaturé cette îlot absolument délicieux : mer sublime, nature et ambiance paisible. Les maisons traditionnelles ont été customisées par des artistes, 3 musées sont disséminés sur l’île dont un qui a été spécialement conçu autour de 3 artistes Monet, Walter de Maria et Turrell. Enfin ne manquez pas les bains publiques ambiance sixties funky assurée.

Adrien n’est pas un apôtre de l’art contemporain, mais le mix musée exceptionnel, île charmante et mer magnifique en a fait son coup de cœur du Japon.

J’y vais en train puis en bateau, de Kyoto et Tokyo.

Je dors à la Benesse house, ou en guest house.

Je me déplace en bus (pratique et rapide) ou je peux même louer vélos et motos.

+ et pourquoi pas une autre île : Miyajima, qui se trouve dans le top 5 des vues les plus spectaculaires du Japon (les Japonais adorent les top 5).

Kyoto

Kyoto est plus rurale et vous permettra d’être rapidement proche de la nature. N’oubliez pas de vous balader au nord-ouest de la ville, dans l’incroyable forêt de bambou.

Je dors dans un super Minshuku dans le Maruyama. Chaudement recommandé. Pas hors de prix pour le Japon : dans les 7,000 JPY par pers par nuit.

Si vous préférez le business hotel pratique, le Granvia n’est pas trop cher et est très bien situé, dans la gare de Kyoto, en plein centre.

Les photos de la belle Céline :

IMG_3435IMG_3437IMG_3440IMG_3441IMG_3439IMG_3433IMG_3432IMG_3436Japon DSMNOWIMG_3431Japon DSMNOWJapon DSMNOW

Une réflexion sur “(JAPON) essentiel et alternatif

  1. Merci caroline très beau résumé pour toute personne voulant aller au Japon !
    Je n’ai pas vu de passage sur les fameux karaoké déguisé open bar mais c’est à faire aussi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s